Les stéréotypes de sexe

Intervention dans une classe de primaire

Nous avons créé un atelier de sensibilisation générale aux stéréotypes de sexe s’adressant aux élèves de la 3e à la 6e primaire. Nous avons eu l’opportunité de tester notre projet dans un établissement genevois. Etant encore un projet pilote, nous sommes intervenues bénévolement.

Description de l’atelier

1. A travers la présentation de différentes images, nous avons d’abord voulu savoir quels stéréotypes de sexe les élèves avaient intégré. Puis, par des exemples concrets, mais également par des questions ouvertes et un débat, nous avons pu les faire réfléchir sur ce qu’est un stéréotype ainsi que sur les notions de « choix » et de « normalité ».

2. Une fois la notion de stéréotypes expliquée, nous leur avons lu deux livres similaires, mais pas identiques (l’un s’adressant aux filles, l’autre aux garçons), stéréotypés afin de leur apprendre à repérer les représentations et les textes sexistes.

3. Suite à cette première matinée, trois semaines se sont écoulées. Après les avoir questionné sur leurs souvenirs de la dernière séance, nous leur avons lu un livre non stéréotypé labellisé. Nous leur avons demandé de s’exprimer sur le contenu, de nous faire part de leurs impressions et de leurs expériences personnelles.

4. Finalement, nous leur avons distribué une BD réalisée par notre association et illustrée par Françoise Maurer Etienne portant sur la vie d’un stéréotype. Nous leur avons demandé de la commenter. Le but était de repérer et de comprendre les vecteurs de reproduction des stéréotypes et leurs conséquences.

5. Pour clore cet atelier, nous leur avons notifié l’existence de l’association lab-elle et leur avons distribué les marques-pages au nom de cette association ainsi que la liste des citations qu’elle a développées. Puis, nous leur avons proposé de nous dessiner une des citations, à leur choix..

Après nos interventions, nous avons développé un questionnaire qui a été distribué a posteriori aux élèves par l’enseignante. Un second questionnaire a été envoyé à cette dernière afin de mesurer la pertinence de l’atelier en termes de public cible, des activités proposées, de la durée et tout simplement en termes d’utilité.