À l’occasion du 8 mars, nous avons eu l’opportunité de présenter notre atelier portant sur la violence à caractère genré destiné aux élèves du postobligatoire.

Description de l’atelier

1. Nous avons commencé par projeter aux élèves un montage vidéo illustrant la socialisation différentielle et nous leur avons demandé de réagir, de se questionner sur ce qu’est un stéréotype et s’ils en ont repéré. Puis nous leur avons expliqué ce qu’est la socialisation différentielle.

2. Nous leur avons ensuite projeté un deuxième montage se basant sur des publicités. Il leur a alors été demandé de décrire ce qu’ils avaient pu trouver de choquant ou pas, mais également s’ils voyaient un lien entre la première série d’images et la deuxième, soit entre la socialisation différentielle et les représentations des femmes et des hommes dans les médias. Nous les avons par ailleurs questionné sur les conséquences possibles que peuvent avoir aussi bien la socialisation différentielle que ces représentations en terme général, mais également en termes de violence et de rôle dans la violence.

3. Nous leur avons ensuite demandé de citer et d’expliciter les différentes formes de violence et de nous dire de quel sexe peut être l’auteur-e et la cible des violences, si l’un des sexes est plus « victime » ou « auteur » que l’autre et pourquoi.